Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Premier cas de nidification de la Harelde boréale aux Pays-Bas en juin 2019

Brèves

Retour à la liste des brèves

Premier cas de nidification de la Harelde boréale aux Pays-Bas en juin 2019

Une femelle et quatre canetons ont été photographiés : cette nidification est d'autant plus remarquable que les effectifs de ces oiseaux hivernant dans les mers Baltique et du Nord ont nettement diminué depuis les années 1990.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Premier cas de nidification de la Harelde boréale aux Pays-Bas en juin 2019

Harelde boréale (Clangula hyemalis) femelle et ses poussins en Islande.
Photographie : Ómar Runólfsson / Wikimedia Commons

La Harelde boréale ou kakawi (Clangula hyemalis) est un petit (de 39 à 47 cm de long) canard plongeur brun, noir et blanc, avec un bec court et trapu et les ailes étroites et pointues. Le mâle a les rectrices allongées sombres : en plumage nuptial, il est brun-noir avec les flancs grisâtres, l'arrière blanc, une tache blanche sur les côtes de la tête, tandis qu'en hiver, il est bien plus blanc avec une tache sombre au bas de la tête. La femelle a une queue courte et un collier pâle, et en hiver, sa tête devient plus blanche avec une tache sombre sur les joues. Le jeune de premier hiver ressemble à la femelle en plumage d'hiver, avec une joue plus brun grisâtre et un plumage plus terne.

La Harelde boréale niche sur les mares et dans les marais de la toundra côtière et de montagne de l'Alaska à l'Extrême-Orient russe en passant par le nord du Canada, le Groenland, l'Islande et la Scandinavie. Son succès de reproduction est lié aux fluctuations des populations de lemmings : en effet, quand ces petits rongeurs sont moins nombreux, les prédateurs arctiques comme le Harfang des neiges (Bubo scandiaca), le Renard arctique (Vulpes lagopuset les labbes (Stercorarius sp.) chassent davantage les canards et les limicoles.

La Harelde boréale migre dès la fin de l'été et hiverne en mer en formant de grandes troupes, se nourrissant de crustacés et de mollusques. Durant la mauvaise saison, elle atteint au sud les côtes de la Caroline du Sud et de l’état de Washington, les îles britanniques, la mer Baltique, le sud de la Norvège et la Corée. En France, c’est un migrateur et un hivernant rare le long des côtes de l'Atlantique, de la Manche et de la mer du Nord (lire Importante arrivée d'Hareldes boréales en France au cours de l'hiver 2007-2008). 

Situation de l'archipel artificiel de Marker Wadden (Pays-Bas)

Situation de l'archipel artificiel de Marker Wadden (Pays-Bas).
Carte : Ornithomedia.com

Aux Pays-Bas, c'est un migrateur et un hivernant peu commun mais régulier (quelques dizaines d'oiseaux chaque année), et quelques cas d'estivage sont connus. Pour la première fois, un cas de nidification a été découvert aux Pays-Bas : une femelle a et ses quatre canetons ont été découverts et photographiés à la fin du mois de juin 2019 sur les îles artificielles de Marker Wadden, sur le lac de Markermeer. Jusqu'à la fin du mois de mai, la femelle accompagnée d'un mâle avaient été observés sur ce site. En 2018, une femelle avait déjà été observée tout au long de l’été sur les îles de Marker Wadden, mais aucune indice de reproduction n'avait pas été noté.

La population nicheuse la plus proche des Pays-Bas se situe en Norvège, environ 700 km plus au nord, et ce cas de reproduction très méridional est donc remarquable, même si les conditions de reproduction sont favorables sur les îles de Marker Wadden, les ressources alimentaires répondant bien aux besoins des adutes et des canetons.

Quelques milliers de Hareldes boréales hivernent chaque année au large des côtes du Schleswig-Holstein en Allemagne, à moins de 500 km au nord-est du Markermeer, mais comme ailleurs en mer Baltique, le nombre d'individus comptés chaque année y a diminué depuis les années 1990. Entre 1993 et 2008, on estime ainsi que la population hivernante de la Baltique aurait baissé de près de 60 %, une tendance qui s'expliquerait par plusieurs facteurs : une disparition des pics d'abondance des lemmings probablement liée au réchauffement climatique qui augmenterait la pression de prédation sur les nichées, les captures accidentelles dans les filets des pêcheurs, la pollution, l'extraction du sable et des graviers marins qui détruisent les zones de reproduction des bivalves, les dérangements causés par les gros navires et les obstacles créés par les éoliennes et les ponts (lire Un pont peut-il bloquer partiellement la migration des canards marins ?). 

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la rubrique Observations d'Ornithomedia.com

Harelde boréale (Clangula hyemalis)

Dans la galerie d'Ornithomedia.com

Harelde boréale (Clangula hyemalis)

Sources

Vos commentaires sur :
"Premier cas de nidification de la Harelde boréale aux Pays-Bas en juin 2019"

Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest