Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Prédation en mer des goélands sur les passereaux migrateurs : une intéressante vidéo

Brèves

Retour à la liste des brèves

Prédation en mer des goélands sur les passereaux migrateurs : une intéressante vidéo

René Droog a filmé le 24/10/2019 aux Pays-Bas des goélands pourchassant un passereau au-dessus de la mer du Nord.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Prédation en mer des goélands sur les passereaux migrateurs : une intéressante vidéo

Goélands (Larus sp.) pourchassant un passereau au-dessus de la mer du Nord à Scheveningen (Pays-Bas) le 24 octobre 2019.
Source : René Droog

La migration est une épreuve pour les oiseaux : ils doivent affronter la fatigue, des conditions climatiques parfois difficiles, le manque de nourriture et d'eau, la chasse et le braconnage, et la prédation par d'autres oiseaux ou d’autres animaux. Pour limiter les risques, beaucoup voyagent de nuit ou à haute altitude, et ils évitent également de traverser de grandes étendues marines, où il n’est pas possible de se poser, et ils préfèrent longer les côtes : mais des rapaces spécialisés comme les Faucons concolore (Falco concolor) et d'Éléonore (F. eleonorae), peuvent alors les capturer (lire Les Faucons d'Éléonore chasseraient les passereaux migrateurs à une hauteur moyenne de + de 1 200 m). Les goélands, qui sont des prédateurs opportunistes (lire Un goéland tueur de pigeons à Londres), constituent aussi des menaces le long du rivage et en haute mer, certains individus se spécialisant même dans la capture de ce type de proies.

Plusieurs espèces de Laridés ont déjà été vues pourchassant des passereaux migrateurs en mer : en Europe, c'est par exemple le cas des Goélands leucophée (Larus michahellis), argenté (L. argentatus) et marin (L. marinus). Selon plusieurs auteurs (Macdonald et Mason en 1973, Bourne en 1980), ces oiseaux seraient même les principaux prédateurs de petits oiseaux durant leurs passages de printemps et d’automne. Robert Droog a filmé une intéressante vidéo le 24 octobre 2019 en mer du Nord, près de port de Scheveningen, dans la province de Hollande-Méridionale (Pays-Bas) : on y voit des Goélands argentés et bruns pourchasser un  Turdidé (merle ou grive), qui a finalement réussi à échapper à ses poursuivants en se réfugiant entre les blocs rocheux d’une digue.

Dans un article publié en 2018 dans le journal Acrocephalus, deux ornithologues ont présenté les résultats de leur étude de l'impact des Goélands leucophées, des Mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus) et des Mouettes mélanocéphales (Ichthyaetus melanocephalus) sur les passereaux passant au large du delta du fleuve Bojana-Buna, à la frontière du Monténégro et de l'Albanie entre février et avril 2015, et ils ont compté 20 attaques : deux sur des Huppes fasciées (Upupa epops) et 16 sur différents espèces de passereaux, principalement l’Hirondelle rustique (Hirundo rustica), et le Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes), ont échoué, mais deux ont été couronnées de succès : une Mouette rieuse, "associée" à un Goéland leucophée, a attrapé un Rougegorge d'Europe (Erithacus rubecula) et un Goéland leucophée a attrapé et mangé une Alouette des champs (Alauda arvensis) visiblement épuisée. Le taux de succès de ces poursuites était donc de 12,5 %. La plupart du temps, les cibles essayaient de se maintenir au-dessus de leurs poursuivants avant de plonger dans la végétation une fois la côte atteinte, une tactique généralement efficace. Les Laridés visaient plutôt les oiseaux isolés.

Dans un autre article publié en 2001 dans la revue Ornis Svecica, des biologistes ont détaillé les résultats de leur analyse en 1999 des pelotes de réjection de Goélands argenté et marin sur l'île d'Helgoland (Allemagne), et ils ont constaté que leur régime alimentaire variait selon les saisons : leurs principales proies durant l’année étaient les poissons et les crustacés, mais les Mouches du varech (Coelopa frigida) occupaient une place très importante entre octobre et décembre. En hiver, après les tempêtes, de nombreux restes d'oiseaux marins ont été trouvés. A la fin du printemps et en été, les poussins de Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla) et de Guillemots de Troïl (Uria aalge), qui nichent en grand nombre sur les falaises de l'île, figuraient aussi à leur menu. Des passereaux migrateurs étaient aussi capturés en mars-avril et en octobre-novembre : 420 des 15 307 (soit 2,7 %) des pelotes étudiées contenaient des restes de petits oiseaux de 19 espèces, les plus nombreux étant le Merle noir (Turdus merula), la Grive musicienne (Turdus philomelos) et l’Étourneau sansonnet. Quelques autres migrateurs ont aussi été identifiés, dont une Gallinule poule-d’eau (Gallinula chloropus), un Chevalier gambette (Tringa totanus), une Bécassine des marais (Gallinago gallinago) et deux Pics épeiches (Dendrocopos major). Les ornithologues ont évalué que près de 5 200 passereaux avaient été tués cette année par les goélands de l'île d’Helgoland. Leur technique de chasse consistait principalement à forcer leurs proies à se poser sur l'eau. Les passereaux pourraient constituer des proies alternatives à des moments de l'année où les autres ressources sont plus rares, notamment quand l'activité des chaluts diminue.

Sur notre page Facebook, plusieurs utilisateurs nous ont transmis d'autres cas de prédations de goélands sur des migrateurs :

  • Lors d'une sortie en mer "Découverte du Vivant" au large du Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales), un Rougegorge familier fatigué a suivi le bateau pendant de longues minutes, et un groupe de goélands attendait qu'il se pose à la surface de la mer (source : Anthony Chaillou)
  • Plusieurs goélands essaient de noyer un Épervier d'Europe (Accipiter nisus) devant le site de suivi de la migration de Leucate (Aude) le 26 mars 2018 (source : Anthony Chaillou)
  • devant les dunes de Prunete (Haute-Corse), des cas de prédations possibles de Goéland leucophées sur un Coucou gris (Cuculus canorus)n sur un probable Tarier pâtre (Saxicola rubicola) et sur une Huppe fasciée (source : Joseph Viliermet)
  • Cas de prédation fréquents de goélands sur des migrateurs à Essaouira au Maroc (source : Eric Cuvelier).


Vidéo filmée à Scheveningen (Pays-Bas) le 24 octobre 2019 montrant des Goélands argentés (Larus argentatus) et des Goélands bruns (Larus fuscus) pourchassant un Turdidé (merle ou grive).
Vidéo : René Droog

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

La chaîne Youtube REDjeRED de René Droog : www.youtube.com/user/redjered/videos

Sources

  • Dejan Bordjan et Ivan Kljun (2018). Gull attacks on migrating birds at Ada Island (S Montenegro). Acrocephalus. Volume : 39. Pages : 33–37. www.degruyter.com
  • Volker Dierschke (2001). Large gulls as predators of passerine landbirds migrating across the southeastern North Sea. Ornis Svecica. Volume : 11. Pages : 171–180. https://cdn.birdlife.se

Vos commentaires sur :
"Prédation en mer des goélands sur les passereaux migrateurs : une intéressante vidéo"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest