Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Les oiseaux qui ont échappé au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Brèves

Retour à la liste des brèves

Les oiseaux qui ont échappé au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Alors que le gouvernement français a annoncé le 17/01 l'abandon du projet, nous faisons un point sur l'avifaune de la fameuse ZAD.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Les oiseaux qui ont échappé au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

La Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) niche dans le bocage de la Zone d'Aménagement Différée (ZAD) qui devait accueillir l'aéroport du Grand Ouest, appelé souvent aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).
Photographie (prise en Haute-Garonne) : Christine Bonici

Le projet d'aéroport du Grand Ouest, appelé souvent aéroport de Notre-Dame-des-Landes, avait été lancé en 1963. Le secteur choisi en 1970 pour accueillir cette infrastructure est situé dans le département de la Loire-Atlantique, à une vingtaine de kilomètres au nord de Nantes et à environ 80 km au sud de Rennes. La Zone d'Aménagement Différée (ZAD), surnommée Zone À Défendre par les opposants au projet, définie en 1974 et sur laquelle portait la Déclaration d'Utilité Publique (DUP), couvre 1 650 hectares sur les communes de Notre-Dame-des-Landes, Vigneux-de-Bretagne, Fay-de-Bretagne, Grandchamps-des-Fontaines et Treillières. Elle est délimitée à l'ouest par la route nationale 165 reliant Nantes à Vannes et à l'est par la RN137 Nantes-Rennes.

Cette ZAD est principalement composée d'un bocage nantais humide, localement vallonné, qui a paradoxalement été préservé de l'intensification agricole par le projet d'aéroport ! Les parcelles sont petites et le réseau de haies est relativement dense et bien entretenu. Les prairies pâturées dominent les parcelles cultivées et les bois étant plus rares. Quelques landes humides à Bruyères à quatre angles (Erica tetralix), qui sont à l'origine du nom du village de Notre-Dame-des-Landes, subsistent dans la zone. De nombreux petits ruisseaux sillonnent le secteur, qui se caractérise également par son important (plus de 200) réseau de mares.

Situation de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique)

Situation de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).
Carte : Ornithomedia.com

Plusieurs inventaires, notamment celui réalisé par le cabinet Biotope et l'association ACEMAV en 2002, ont révélé la richesse floristique et faunistique de la zone qui devait accueillir l'aéroport. Cette diversité avait d'ailleurs été reconnue par la désignation de deux Zones Naturelles d'Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) : les bois et les landes de Rohanne et des Fosses Noires (42 hectares), et les bois, les landes et le bocage s'étendant au sud-ouest de Notre Dame-des-Landes (153 hectares).

La végétation est variée et la flore intéressante, avec la présence de plusieurs espèces rares, dont certaines sont protégées comme les Orchis grenouille (Coeloglossum viride) et à fleurs lâches (Orchis laxiflora), le Piment royal (Myrica gale), le Flûteau nageant (Luronium natans), le Pédiculaire des marais (Pedicularis palustris) et la Gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe).

Les nombreuses mares accueillent une riche population d'amphibiens, principalement le Crapaud accoucheur (Bufo obstetricans), la Grenouille agile (Rana agilis), la Rainette arboricole (Rana arborea), la Salamandre tachetée (Salamandra salamandra) (bien présente, ce qui confirme le bon état du bocage) et les Tritons palmé (Triturus helveticus) (le plus commun), marbré (T. marmoratus) (bien présent), alpestre (T. alpestris) et crêté (T. cristatus). Quelques stations de Grenouilles de Lessona (Pelophylax lessonae), un amphibien inscrit sur le Livre rouge des espèces menacées de France, ont été détectées.

Au niveau entomologique, la diversité des odonates (libellules et demoiselles), incluant une espèce protégée, l'Agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale), et des lépidoptères, dont le Damier de la succise (Euphydryas aurinia), est remarquable. Parmi les mammifères recensés, citons le Campagnol amphibie (Arvicola sapidus), une espèce menacée de disparition inscrite en 2008 comme "vulnérable" sur la liste rouge de l'Union International pour la Conservation de la Nature.

Bocage et prairie humide dans la ZAD Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique)

Bocage et prairie humide dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).
Source : TéléNantes

L'avifaune de la ZAD se caractérise par la présence d'un cortège typique d'espèces du bocage et des landes de l'ouest de la France. Outre les espèces classiques mais représentatives comme comme l'Épervier d'Europe (Accipiter nisus), le Pic épeichette (Dendroccopos minor), le Bruant jaune (Emberiza citrinella), la Fauvette grisette (Sylvia communis) ou le Pipit des arbres (Anthus trivialis), citons la nidification de l'Alouette lulu (Lullula arborea) (peu commune), de la Bondrée apivore (Pernis apivorus) (nicheuse dans les landes de Rohanne), de la Chevêche d'Athéna (Athene noctua) (rare), du Busard Saint-Martin (Circus cyaneus), de l'Engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus) (dans les landes), de la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) (nicheuse rare), de la Huppe fasciée (Upupa epops) (nicheuse probable), de la Tourterelle des bois (Streptopelia turtur) (bien présente) et du Martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis).

La Bécasse des bois (Scolopax rusticola) est assez commune en migration et en hiver dans les bosquets et les prairies, et la Bécassine des marais (Gallinago gallinago) et le Vanneau huppé (Vanellus vanellus) fréquentent les prairies humides durant la mauvaise saison.

L'abandon annoncé du projet d'aéroport du Grand-Ouest devrait se traduire par une extension de l’aéroport de Nantes-Atlantique, situé au sud de Nantes et au nord du lac de Grand-Lieu, une zone humide d'une grande richesse ornithologique (lire Observer les oiseaux du lac de Grand-Lieu). Même si cette infrastructure a limité la progression vers le sud de l'agglomération nantaise, elle a aussi des effets négatifs sur l'avifaune (risques de collisions, empiètement actuel et futur sur les prairies humides...).



Dans cette vidéo diffusée en novembre 2014 dans le journal de 18 heures de la chaîne de télévision locale privée TéléNantes, Loïc Marion, chercheur au laboratoire d'écobiologie de l'Université de Rennes 1, résume la spécificité du bocage de la ZAD qui devait accueillir l'aéroport du Grand-Ouest.
Source : GNUCamille Invisible

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Ouvrages recommandés

Source

ACEMAV / Biotope (2002). Expertise écologique dans le cadre du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. DDE de Loire-Atlantique. Rendu définitif. Septembre. http://sup.ups-tlse.fr

Vos commentaires sur :
"Les oiseaux qui ont échappé au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest