Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Le Flamant nain n'est plus considéré comme une espèce rare en Espagne

Brèves

Retour à la liste des brèves

Le Flamant nain n'est plus considéré comme une espèce rare en Espagne

Du fait de l'augmentation régulière du nombre d'observations et des différents cas de nidification, le comité d'homologation espagnol a retiré cette espèce africaine de sa liste des espèces rares.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Le Flamant nain n'est plus considéré comme une espèce rare en Espagne

Flamant nain (Phoeniconaias minor) et Flamants roses (Phoenicopterus roseus), parc ornithologique de Pont de Gau, Camargue (Bouches-du-Rhône), le 20/02/2013.
Photographie : Michel Gelhay

Le Flamant nain (Phoeniconaias minor) est la plus petite des six espèces de flamants du monde (lire Frank Cézilly et le livre "Les ailes pourpres, le mystère des flamants"), avec une hauteur de 80 à 90 cm (contre 145 cm pour le Flamant rose) et une envergure de 90 à 105 cm. L’adulte est rose profond avec des zones rouges sur la poitrine et le dessus du corps. Ses yeux et ses pattes sont rouges et son bec et la peau entre les yeux et la base du bec sont rouge foncé. Le jeune est brun grisâtre.

Il niche surtout sur des lacs d'eau saumâtre en Afrique, principalement dans la vallée du Rift (le lac Natron en Tanzanie est son principal site de reproduction), mais aussi localement en Namibie, au Botswana, en Mauritanie et entre le nord-ouest de l'Inde et le Pakistan. C'est le plus nombreux des flamants, avec une population de près de quatre millions d'individus. Il est en outre fréquemment détenu en captivité dans des zoos.

Il est de plus en plus régulièrement observé dans la péninsule ibérique, mais aussi ailleurs dans le sud de Europe, par exemple en Camargue en France (voir une synthèse d'observations récentes), et le Comité de Rarezas de SEO/BirdLife a annoncé dans la revue Ardeola qu'il n'était plus considéré depuis 2017 comme une espèce rare soumise à homologation. Le changement du statut de cette espèce serait notamment une conséquence du réchauffement climatique, qui favorise l'arrivée et l'installation d'espèces africaines dans le sud de l'Europe grâce à des hivers plus doux, comme le Roselin githagine (Bucanetes githagine ) (lire Le Roselin githagine en Espagne : un grand gagnant du réchauffement ?), la Buse du Maghreb (Buteo cirtensis) (lire Nidification de la Buse du Maghreb en Espagne !), le Vautour de Rüppell (Gyps rueppellii) (lire Identifier le Vautour de Rüppell et le rechercher dans la péninsule ibérique) ou le Courvite isabelle (Cursorius cursor) (lire Le Courvite isabelle a de nouveau niché en Espagne continentale en 2017).

Le nombre de données de Flamants nains en Espagne est en augmentation régulière : par exemple, entre trois et cinq adultes ont été observés entre mai et juillet 2017 sur la lagune de la Fuente de Piedra (province de Málaga) le 19 juillet 2017 (voir des photos), mais des oiseaux isolés sont vus régulièrement sur ce grand lac d'eau saumâtre d'Andalousie où est installée une grande colonie de Flamants roses (Phoenicopterus roseus). Des individus isolés ont par exemple été vus récemment sur la Albufera de València (province de Valence), sur la Laguna Larga (province de Tolède) et sur la laguna El Hondo, (province d'Alicante) en mai 2017, et sur la Laguna de Hoya Usilla près de Pétrola (province d'Albacete) en avril 2017, un oiseau sur la lagune de La Tancada dans le delta d'Èbre (province de Tarragone) et trois adultes sur la lagune de la Veta la Palma dans le parc national de Doñana (province de Séville) en mars 2017 (source : Rarebirdspain.net). Entre 1966 et 2015, 66 données concernant 123 individus ont été homologuées en Espagne.

L'origine sauvage de ces oiseaux n'est pas toujours facile à confirmer, l'espèce étant fréquente en captivité, mais elle est probable dans de nombreux cas : en effet, le Flamant nain est capable d'effectuer de grands mouvements, notamment après la saison de reproduction (phénomène de dispersion), et les individus observés au Maroc, en Espagne et dans le sud de la France proviennent certainement du sud du Sahara. Il y a également eu des cas de reproduction confirmés en 2007, 2013 et 2014 sur la lagune de la Fuente de Piedra (Málaga) et en 2011 sur la lagune de Manjavacas (province de Cuenca). En France, l'espèce a niché avec succès en Camargue en 2006, et il y a eu des tentatives en 2011, 2014, 2016 et 2017 au moins.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la rubrique Observations d'Ornithomedia.com

Flamant nain (Phoeniconaias minor)

Dans la galerie d'Ornithomedia.com

Flamant nain (Phoeniconaias minor)

Source

SEO/BirdLife (2017). El flamenco enano deja de ser rareza. Date : 23/08/2017. www.seo.org/2017/08/23/el-flamenco-enano-deja-de-ser-rareza/

Vos commentaires sur :
"Le Flamant nain n'est plus considéré comme une espèce rare en Espagne"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest