Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Deux cas de passereaux "attaquant" des rétroviseurs et des vitres de voitures

Brèves

Retour à la liste des brèves

Deux cas de passereaux "attaquant" des rétroviseurs et des vitres de voitures

Nous avons observé en octobre 2017 à Tarifa (Espagne) une Bergeronnette des ruisseaux très agitée se posant sans cesse sur les rétroviseurs de plusieurs véhicules garés...

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Deux cas de passereaux "attaquant" des rétroviseurs et des vitres de voitures

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea) très intéressée par le rétroviseur d'une voiture, Tarifa (Espagne), octobre 2017.
Photographie : David Chandler / Sa page Facebook

On assiste parfois à un curieux (et même un peu inquiétant) spectacle : des passereaux semblent attirés par certaines surfaces vitrées et tapent même contre elles avec obstination. Les raisons exactes de ce comportement sont encore mal connues (lire Pourquoi certains oiseaux attaquent-ils les vitres ?). Lors de notre séjour en octobre 2017 dans le parc naturel du détroit de Gibraltar (Espagne) (lire Séjour ornithologique dans le parc naturel du détroit de Gibraltar en octobre 2017), nous avons ainsi observé au pied de la forteresse de Tarifa une Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea) allant de voiture en voiture, se posant sur les rétroviseurs, voletant sur place en exposant sa barre alaire blanche. Nous n'avons pas pu vérifier s'il tapait parfois sur le verre. 

Dans un article publié en 2017 dans la revue Florida Field Naturalist, Corey T. Callaghan a décrit un comportement similaire observé chez un Moqueur polyglotte (Mimus polyglottus) dans le complexe immobilier de Banyan Bay à Coconut Creek en Floride (États-Unis) entre avril et décembre 2015. Il n'avait qu'une seule patte, mais il se posait régulièrement sur les rétroviseurs des véhicules et attaquait les surfaces vitrées. Il était peu farouche et se laissait approcher de près. Parfois, il se perchait dans un Gommier rouge (Bursera simaruba) pour manger des baies, puis il revenait sur une voiture, et pouvait rester dessus durant 30 minutes. Par moments, il battait vigoureusement des ailes devant un rétroviseur, l'attaquant avec ses pattes ou piquant son reflet. Les Anglo-saxons appellent ce comportement le "shadow-boxing", que l'on pourrait traduire par "boxe invisible". Roerig (2013) avait décrit quatre cas de Moqueurs polyglottes pratiquant ce "sport", et de nombreuses vidéos sont disponibles sur Internet.

Les moqueurs agitent fréquemment leurs ailes frénétiquement ("wing flashing"), certainement pour des raisons territoriales, même si cette attitude ne semble pas limitée à la période de nidification. Ces battements, qui sont souvent notés quand ces oiseaux sont posés dans l'herbe, pourraient servir à effrayer les insectes pour les faire sortir de l'herbe. Robert K. Selander et D. K. Hunter avaient observé le 17 avril 1960 à Austin (Texas) un couple de Moqueurs polyglottes harcelant un Hibou moyen-duc (Otus asio) en agitant leurs ailes et leur queue (qui est bordée de rectrices blanches) à un rythme variable. Thomas R. Hellier avait noté une tentative d'intimidation similaire avec un chat dans le Kansas en 1956 : un moqueur s'était posé dans l'herbe près du félin et voletait nerveusement autour de lui jusqu'à ce qu'il s'éloigne. Pour Sutton (1946), ces battements d'ailes serviraient simplement à exprimer l'inquiétude ou la colère.

Sur nos pages Facebook et Twitter, on nous a signalé des cas similaires concernant la Bergeronnette des ruisseaux (en Catalogne et dans l'Hérault et la Sarthe) et d'autres espèces (il s'agissait de mâles dans la plupart des cas) : des Cardinaux rouges (Cardinalis cardinalis) dans l'état de New York (États-Unis), un Bruant chingolo (Zonotrichia capensis) dans l'état du Chiapas (Mexique), un Rougequeue noir (Phoenicuros ochruros) et une Mésange bleue (Parus caeruleus) en Catalogne (Espagne), une Mésange bleue sur l'île d'Elbe (Italie), un Rougegorge familier (Erithacus rubecula) à Allas-les-Mines (Dordogne), un Échenilleur calédonien (Coracina caledonica) en Nouvelle-Calédonie, des Bergeronnette grises (Motacilla alba) (à Saint-Marcellin-en-Forez (Haute-Loire), à Ponthaux (Suisse) et à Rochefort (Charente-Maritime)) et  un Moineau domestique (Passer domesticus) à Dijon (Côte-d'Or) (un mâle en novembre 2017).



Moqueur polyglotte (Mimus polyglottus) "attaquant" une vitre de voiture aux États-Unis.
Source : Bambooforyou

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Sources

Vos commentaires sur :
"Deux cas de passereaux "attaquant" des rétroviseurs et des vitres de voitures"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest