Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Découverte de nouveaux sites de nidification du Puffin des Baléares

Brèves

Retour à la liste des brèves

Découverte de nouveaux sites de nidification du Puffin des Baléares

Quatre "noyaux de population" ont été découverts sur l'île de Sa Dragonera, dans l'archipel des Baléares.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Découverte de nouveaux sites de nidification du Puffin des Baléares

Puffins des Baléares (Puffinus mauretanicus), îles d'Ouessant et de Molène (Finistère), le 7/10/2014 : ce groupe était composé de près de 2 300 oiseaux.
Photographie : Marc Fasol

Le Puffin des Baléares (Puffinus mauretanicus) ressemble étroitement aux Puffins des Anglais (P. puffinus) et yelkouan (P. yelkouan), mais il est un peu plus grand (envergure : 83-93 cm) et plus "ventru". Le dessus est brun-gris et le dessous blanc-brunâtre. L'oiseau est globalement sombre, brun à chamois, le dessous est blanc brunâtre sale, sans contraste entre le sombre et le pâle sur les côtés de la tête et de la poitrine. Le dessous de l'aile est peu contrasté, les axillaires ("aisselles") sont toujours sombres, de même que les sous-caudales. On ne voit pas de tache blanche derrière la cuisse quand l'oiseau est posé. Les pattes dépassent de la queue en vol (lire Identifier les Puffins des Anglais, yelkouan et des Baléares).

C'est une espèce rare qui ne niche que sur des falaises et des îlots rocheux de l'archipel des Baléares. En 2005, on estimait sa population mondiale à 2 000 - 2 400 couples (de 8 000 à 10 000 oiseaux) répartis sur les îles de Majorque, Cabrera, Minorque, Ibiza et Formentera. Selon une estimation de 2010, la population nicheuse serait en fait composée de 3 913 couples (900 couples sur l'île de Majorque, 449 couples sur Cabrera, 405 couples sur Minorque, 747 couples sur Ibiza et 692 couples sur Formentera). Le 21 mai 2010, la Fundación Migres a publié les résultats de ses comptages réalisés depuis l'Isla de las Palomas (ou Isla de Tarifa), située dans le Détroit de Gibraltar, en face de la ville de Tarifa (dont elle est reliée par une digue) : 18 500 oiseaux ont été notés en 2008 et 17 500 en 2009, soit une population totale bien supérieure à celle estimée par le passé, peut-être comprise entre 9 000 et 13 000 adultes mâtures (lire Quasi-doublement de l'estimation de la population mondiale de Puffins des Baléares). 

Il hiverne principalement dans l'ouest de la Méditerranée (mer des Baléares et nord-est de l'Espagne, en particulier Catalogne), mais à la fin de l'été et en automne, de plus en plus d'oiseaux séjournent au large du Portugal et du nord-ouest de l'Espagne et dans le golfe de Gascogne (lire Observer les oiseaux marins et la faune pélagique dans le golfe de Gascogne), atteignant au nord les îles britanniques et même parfois la Scandinavie. Des milliers d'oiseaux séjournent entre juillet et octobre (certains jusqu'en décembre) au large de la Bretagne (entre 2 et 15 km des côtes), essentiellement dans les baies du Mont-Saint-Michel (lire Où observer les oiseaux dans la baie du Mont-Saint-Michel ?Brieuc), de Saint-Brieuc (lire Les oiseaux de la réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc) et de Lannion. Le 30 juillet 2010, une concentration de 4 030 individus posés sur l'eau (on parle de "radeaux" de puffins) a été observée à Plestin-les-Grèves (Côtes-d'Armor). 

Le Puffin des Baléares reste néanmoins menacé et en déclin (- 7 % par an selon l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature), à cause principalement de la prédation par les chats et les rats introduits, des hameçons des palangres, de la surpêche, de l'urbanisation côtière et de la pollution marine. Certains spécialistes estiment à 50 % la probabilité que l'espèce disparaisse au cours des cinquante prochaines années.

La Sociedad Española de Ornitología (SEO) Birdlife a toutefois publié le 15 février 2017 sur son site web une information qui redonne un peu d'espoir : quatre nouveaux "noyaux de population" (aucune précision sur le nombre de couples concernés), liés à la colonie de Sa Cella, ont récemment été trouvés sur la petite île de Sa Dragonera, au sud-ouest de Majorque Elles étaient installées sur la côte sud (dans les criques/calas de Llebeig, Bubú et Cucú et sur la colline de Forn de Calç), un secteur où le Rat noir a été éliminé en 2011. 

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la galerie d'Ornithomedia.com

Puffin des Baléares (Puffinus mauretanicus)

Sources

Vos commentaires sur :
"Découverte de nouveaux sites de nidification du Puffin des Baléares"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest