Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Consommer trop de graines de tournesol pourrait nuire à certains passereaux

Brèves

Retour à la liste des brèves

Consommer trop de graines de tournesol pourrait nuire à certains passereaux

L'acide linoléique contenu dans ces graines augmenterait la proportion de spermatozoïdes anormaux.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Consommer trop de graines de tournesol pourrait nuire à certains passereaux

Verdier d'Europe (Chloris chloris) mâle mangeant une graine de tournesol aux Sorinières (Loire-Atlantique) le  24/03/2018.
Photographie : Marc Le Moal

Nourrir les oiseaux dans son jardin ou sur son balcon est une pratique populaire dans de nombreux pays, qui les aide à surmonter les rigueurs de l'hiver en leur fournissant l'énergie nécessaire à surmonter les froides températures, notamment nocturnes (lire Comment les oiseaux supportent-ils les nuits d'hiver et comment les aider ?). Toutefois, il est nécessaire de respecter des règles d'hygiène simples afin de limiter les risques de transmission des maladies (lire Nourrir les oiseaux en été : oui, mais attention aux maladies).

Les graines de tournesol sont fréquemment distribuées car elles sont appréciées par un grand nombre d'espèces, mais sont par ailleurs riches en acide linoléique, un acide gras polyinsaturé oméga-6. Il s'agit d'une molécule très oxydable dont une consommation importante augmenterait la sensibilité de l'organisme à l’oxydation à cause de leur forte insaturation et de leur tendance à produire des hydroperoxydes, des composés chimiques sensibles à la lumière et à la chaleur.

Dans un article publié en février 2019 dans le Journal of Avian Biology, des biologistes norvégiens ont évalué le taux d'acide linoléique dans le sang de Verdiers d'Europe (Chloris chloris) et de Grosbec cassenoyaux (Coccothraustes coccothraustes) ayant accès à des mangeoires régulièrement alimentées en graines de tournesol dans une région de Norvège, et il l'ont comparé à celui du sang d'individus vivant dans une région rurale de République tchèque où le nourrissage est rare. Ils ont aussi étudié la relation entre les concentrations d'acide linoléique et de dix autres acides gras dans le sang des oiseaux et la qualité de leur sperme, qui a été évaluée en calculant la fréquence des têtes anormales des spermatozoïdes et leur vitesse. Ils ont constaté que les Grosbecs cassenoyaux, et surtout les Verdiers d'Europe, capturés près des mangeoires présentaient des taux sanguins d'acide linoléique beaucoup plus élevés que ceux d'oiseaux non nourris artificiellement. Ils ont également constaté que la concentration en acides gras polyinsaturés était positivement corrélée à la proportion de têtes de spermatozoïdes sans acrosome (= la fine membrane qui enveloppe partiellement leur noyau), tandis qu'elle n'avait pas d'effet significatif sur la vitesse de nage des cellules reproductrices mâles.

Ces résultats suggèrent qu'une consommation importante de graines de tournesol pourrait avoir une incidence négative sur la qualité du sperme des passereaux. Cela pourrait avoir un impact particulier sur les populations de Verdiers d'Europe, qui sont actuellement affectées par la trichomonose (lire La trichomonose chez les oiseaux des jardins : présentation et prévention).

Si d'autres études seraient sûrement nécessaires pour mieux évaluer les effets des acides gras polyinsaturés sur la fécondité des oiseaux fréquentant les mangeoires, il serait peut-être raisonnable de limiter le nourrissage aux périodes les plus froides de l'année (lire Quand faut-il arrêter de nourrir les oiseaux : en mars ou en avril ?) et de varier les aliments distribués (voir notre sélection d'aliments pour les oiseaux des jardins).

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

Sélection d'aliments pour les oiseaux des jardins

Source

Hanna Nyborg Støstad, Melissah Rowe, Arild Johnsen, Oldřich Tomášek, Tomáš Albrecht et Jan Terje Lifjeld (2019). Sperm head abnormalities are associated with excessive omega‐6 fatty acids in two finch species feeding on sunflower seeds. Journal of Avian Biology. Date : 09/02. https://onlinelibrary.wiley.com

Vos commentaires sur :
"Consommer trop de graines de tournesol pourrait nuire à certains passereaux"

Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest