Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Un Carouge à épaulettes dans les Orcades (Écosse), une première pour le Paléarctique occidental

Brèves

Retour à la liste des brèves

Un Carouge à épaulettes dans les Orcades (Écosse), une première pour le Paléarctique occidental

Une femelle a été découverte le 29 avril sur l'île de North Ronaldsay et elle était encore présente le 15 mai au moins.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Un Carouge à épaulettes dans les Orcades (Écosse), une première pour le Paléarctique occidental

Carouge à épaulettes (Agelaius phoeniceus) femelle à Garso, île de North Ronaldsay, archipel des Orcades (Royaume-Uni), le 12/05/2017.  Photo prise avec un Canon EOS 1D Mark 4 + Canon 500 f4 mm +téléconvertisseur 1,4 x.
Photographie de Mark Rayment

Une première observation d'une espèce d'oiseau dans le Paléarctique occidental, une vaste zone biogéographique incluant l'Europe jusqu'à l'Oural et le Caucase, l'Afrique du Nord (jusqu'au nord du Sahel) et le Moyen-Orient (sauf l'Arabie) (lire Qu'est-ce que le Paléarctique occidental ?), constitue toujours un événement pour la communauté ornithologique. Le samedi 29 avril 2017, après plusieurs semaines venteuses et froides, Simon Davies, un membre du North Ronaldsay Bird Observatory dans les îles Orcades en Écosse (lire Observer les oiseaux dans les îles Orcades), a eu une énorme surprise lors d'une matinée d'observation : après avoir entendu un petit "chup !", il a repéré à Garso un oiseau ressemblant à un étourneau mais avec de larges sourcils de couleur crème, une gorge jaunâtre, une poitrine striée, deux barres alaires blanchâtres, un manteau marron et un bec conique et pointu. Il s'est alors demandé : "qu'est ce que c'est que ça ? Il ressemble à un oriole américain, mais ce n'est pas cela. Une sorte de quiscale ? Non, il serait plus gros. Cela pourrait une femelle de carouge, car cet oiseau est fortement strié de sombre...".

Situation des Orcades (Orkney)

Situation des îles Orcades (Orkney).
Carte : Ornithomedia.com

Après quelques minutes, elle s'est envolée en "papillonnant", montrant sa queue en forme d'éventail, s'est posée sur un fil avant de se réfugier dans un massif d'iris. Simon Davies a commencé à téléphoner aux bénévoles qui travaillaient dans d'autres parties de l'île de North Ronaldsay pour les informer d'une présence d'une possible femelle de Carouge à épaulettes (Agelaius phoeniceus) à Garso.

Larissa Simulik, une assistante canadienne, et Pete Donnelly ont confirmé l'identification, et des photos furent ensuite publiées sur Twitter. Les jours suivants, de nombreux observateurs venus de tout le Royaume-Uni se sont rendus sur place, des charters remplis de passionnés étant même spécialement  affrétés ! Afin de tenter d'organiser les choses, de limiter au maximum les dérangements du carouge et des nicheurs locaux et d'empêcher les visiteurs de pénétrer sur les terrains privés tout en leur permettant de voir le l'oiseau, le personnel du North Ronaldsay Bird Observatory a décidé de faire s'envoler brièvement l'oiseau toutes les 90 minutes environ, ce qui a fait l'objet de nombreuses critiques. L'oiseau était toutefois encore présent le 15 mai 2017 au moins.

Le Carouge à épaulettes est une espèce commune des zones humides de l'Alaska au golfe du Mexique. Il niche également localement en Amérique centrale. Sa population totale est estimée à près de 250 millions d'oiseaux. Étant donné son abondance et sa capacité de migrer sur de longues distances, il est étonnant que cette espèce n'ait pas été notée plus tôt en Europe. La femelle de North Ronaldsay a pu atteindre l'île suite à des conditions atmosphériques particulières, peut-être de forts vents d'Ouest (lire L'influence de la météo sur l'observation des oiseaux). Elle a pu arriver dès l'automne et n'être découverte que ce printemps. Elle a également pu se poser sur un bateau pour faire une partie de la traversée de l'Atlantique (lire Ces oiseaux qui voyagent sur des bateaux). Une semaine auparavant, une Grive solitaire (Catharus guttatus), une autre espèce nord-américaine, avait été vue sur les îles Shetland (lire Les îles Shetland, une destination ornithologique passionnante en automne).

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Ouvrages recommandés

Sources

Vos commentaires sur :
"Un Carouge à épaulettes dans les Orcades (Écosse), une première pour le Paléarctique occidental"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest