Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > L'automne 2017 et l'afflux des Gros-becs cassenoyaux en Europe de l'Ouest

Brèves

Retour à la liste des brèves

L'automne 2017 et l'afflux des Gros-becs cassenoyaux en Europe de l'Ouest

De nombreux Gros-becs cassenoyaux sont observés dans l'ouest du continent depuis novembre 2017, un phénomène invasif particulièrement marqué dans le sud de la Grande-Bretagne.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

L'automne 2017 et l'afflux des Gros-becs cassenoyaux en Europe de l'Ouest

Gros-bec cassenoyaux (Coccothraustes coccothraustes) visitant une mangeoire à La Haye-Malherbe (Eure) le 03/12/2017.
Photographie : Bruno Langlois

Le Gros-bec cassenoyaux (Coccothraustes coccothraustes) est un passereau peu connu. Il est assez grand (17 à 18 cm de long), avec une tête relativement grosse, un cou épais, un gros bec triangulaire noir bleuté au printemps et jaunâtre à l'automne. Son plumage est brun-roux et chamois, avec des ailes blanchâtres (une large barre alaire blanche est visible en vol) et bleu noir (lire Identifier les oiseaux du jardin en hiver).

Il niche dans les forêts de feuillus (avec chênes et hêtres), mais aussi dans les bosquets, les parcs et les grands jardins. Il est farouche et discret et se perche souvent au sommet des arbres, mais on peut le repérer à ses cris "tick" métalliques et électriques.

Écoutez ci-dessous un enregistrement des cris de Gros-becs cassenoyaux réalisé en Allemagne par  Antonio Xeira le 23/11/2017 (source : Xeno-Canto) :




Il se nourrit principalement de noyaux (de merisiers, de prunes ou d’olives) et de graines (de charmes, de bouleaux et de hêtres) qu'il décortique avec son bec très puissant, mais aussi de fruits (baies), de bourgeons et de jeunes pousses. Au printemps, il mange également des insectes. Il fréquente assez rarement les mangeoires en hiver, et il apprécie alors particulièrement les graines de tournesol, de chanvre, les noix, les amandes et les céréales concassées (lire Quelles graines pour quels oiseaux ?).

En France, sa population serait comprise entre 60 000 et 100 000 couples, surtout concentrés dans le nord-est et le centre. Le Gros-bec cassenoyaux est un migrateur partiel, une partie des oiseaux étant sédentaire. Une proportion plus grande des populations d'Europe du Nord et du Nord-est migre vers le sud-est, le centre et le sud du continent.

Depuis novembre  2017, on assiste à une forte arrivée de Gros-becs cassenoyaux dans l'ouest de l'Europe : plusieurs de nos visiteurs nous ont par exemple signalé que les observations avaient fortement augmenté dans le sud-ouest de la France depuis la fin du mois de novembre 2017. En région parisienne également, l'espèce est plus facile à observer qu'habituellement, et cela semble être aussi le cas dans d'autres régions (voir les commentaires sur notre page Facebook).

Dans le sud de la Grande-Bretagne, où l'espèce niche en petit nombre (moins de 1 000 couples) et est habituellement rare en automne et en hiver, cette irruption est encore plus visible, et elle a même fait l'objet de plusieurs articles dans les sites web de grands journaux comme le Times et le Telegraph. Le National Trust a signalé que des gros-becs avaient été observés dans des secteurs du Somerset, du Nottinghamshire, du Kent, de l'Essex ou du West Susse, où l'espèce n'avaient pas été notée depuis plusieurs années. Selon le service BirdTrack du British Trust of Ornithology, le nombre d'oiseaux signalés cet automne en Grande-Bretagne serait 12 fois plus important que lors d'une année normale : ils sont également notés le long des côtes, ce qui est peu courant. Des groupes de dizaines d'individus ont été signalés à Londres.

Pour The Telegraph, cet afflux serait du à un faible fructification des arbres en Europe centrale (notamment Allemagne) et dans les Balkans (notamment en Roumanie), qui accueillent une forte proportion des gros-becs nicheurs et hivernants européens (lire Comment expliquer les invasions des passereaux nordiques) ?). Au contraire, la Grande-Bretagne bénéficierait d'une forte production de baies, de noix et de graines diverses, suite à un printemps précoce.

Pour Stuart Winter dans le Sunday Express, l'afflux constaté dans le sud du Royaume-Uni serait une conséquence de l'ouragan Ophelia, une dépression tropicale née le 6 octobre à l'ouest des Açores et qui a fini sa course en Norvège : les vents   soufflant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre qui l'accompagnaient auraient emporté vers les côtes anglaises des gros-becs d'Europe de l'Est qui se dirigeaient vers le sud-ouest de l'Europe.

L'automne 2017 est également marqué en Europe de l'Ouest (y compris en France) par des arrivées marquées de Becs-croisés des sapins (Loxia curvirostra) et perroquets (Loxia pytyopsittacus) (lire Afflux de Becs-croisés perroquets dans le nord de l'Europe en octobre 2017), de Bouvreuils pivoines nordiques "trompetteurs" (Pyrrhula pyrrhula pyrrhula) (lire L'invasion des bouvreuils trompetteurs ou trompettants), ) et de Sizerins cabarets (Acanthis cabaret) et flammés (A. flammea) (lire Distinguer les Sizerins cabaret et flammé).

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

Sources

Vos commentaires sur :
"L'automne 2017 et l'afflux des Gros-becs cassenoyaux en Europe de l'Ouest"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest